IFV SUD-OUEST INFOS N°28 - Janvier 2017
 

Photo à la une



Une vedette dans les collection de V'Innopôle: le mutant "bicolor" !

Cette curieuse mutation, qui porte sur la couleur et qui touche la couche cellulaire épidermique de la baie, produit des résultats spectaculaires. Sur la même souche, voire sur le même rameau, on observe des grappes entièrement blanches et d’autres entièrement colorées ; au sein de la même grappe, des baies peuvent être noires et d’autres rester blanches, et sur une même baie des hétérogénéités de coloration peuvent dessiner comme des quartiers alternativement noirs, roses et blancs…Cet individu nous a été gracieusement fourni il y a quelques années par Louis Bordenave, jeune retraité de l’INRA de Bordeaux qui le maintenait dans ses collections. Une telle mutation ne s’observe pas fréquemment, mais des signalements en émaillent la littérature ampélographique. A l’approche de la maturité, cette curiosité tient une bonne place dans le « parcours ampélographique » proposé aux visiteurs de V’Innopôle, aux côtés des lambrusques régionales, du Tannat luisant ou du Chasselas Cioutat (entre autres !)

Arôme de cassis: plusieurs molécules suspectées de participer à l'arôme


L’arôme de cassis est un marqueur positif de la typicité des vins de Fer Servadou du Sud-Ouest. Dans le cadre du projet Valo Cassis, l’IFV Sud-Ouest et ses partenaires (Vinovalie, CRAO, Ensiacet) tentent d’identifier les molécules responsables de cette odeur et les leviers techniques permettant de la favoriser. Pour atteindre ces objectifs, un panel de dégustateurs experts a sélectionné plusieurs vins. L’un d’entre eux, du millésime 2011 de la région de Gaillac est très marqué par l’arôme de cassis, le panel lui attribuant une note proche de 8 sur 10 sur ce critère. En analysant les arômes qu’il renferme et en comparant sa composition avec d’autres vins, plusieurs molécules ont été mises en évidence et pourraient participer à son odeur. La 4MMP, molécule de la famille des thiols, est retrouvée dans ce vin en concentration 44 fois supérieure à son seuil de perception, confirmant les résultats mis en évidence par l’INRA de Montpellier. Des esters, des acétates, des composés furaniques ainsi que le DMS sont suspectés de participer via des interactions perceptives à l’arôme recherché. Des travaux de reconstitution aromatique sont en cours et différentes techniques viticoles et œnologiques ont été mises en œuvre lors du millésime 2016 pour évaluer leur impact sur la révélation de l’odeur de cassis. Ce projet est mené avec le soutien de la région Occitanie.

Lire la publication

Innovine, visionnez les vidéos des interventions


La conférence de fin du projet Innovine s'est tenue à Toulouse les 16 et 17 Novembre. Plus de 250 personnes étaient présentes pour l'occasion. Le premier jour a été dédié à la présentation des résultats de recherche menés dans le cadre du projet sur l'adaptation aux changements climatiques et à l'impact des maladies. Le 2ème jour, des expériences concrètes autour des cépages résistants, des capteurs et des outils d'aide à la décision ont été présentées et les participants ont pu déguster les vins issus de cépages résistants. Les vidéos des interventions sont désormais disponibles sur le site de l’IFV Sud-Ouest


Deux groupes opérationnels sur le Bassin Sud-Ouest


A partir de Janvier 2017, l’IFV Sud-Ouest coordonnera deux groupes opérationnels du Programme Européen pour l’Innovation, travaillant sur des solutions pratiques et concrètes en réponse à un problème ou une opportunité d’innovation. 

Le premier groupe opérationnel, Gascogn’Innov, mettra en place une méthode innovante de (re)conception des systèmes viticoles pour la conservation de la qualité des sols et la réduction des intrants (fertilisants, herbicides). Il sera mené dans le Gers pour une durée de 5 ans et rassemble 20 partenaires dont 15 viticulteurs. Ce projet permettra d’approfondir les résultats obtenus dans le cadre d’Agrinnov. Le deuxième groupe opérationnel, Vignoble 2.0, vise à tester les nouvelles technologies disponibles au vignoble afin d’en identifier les atouts et les limites et de faciliter leur transfert. D’une durée de 5 ans, ce projet rassemble 3 partenaires institutionnels et un groupe de vignerons de Gaillac et de  Marcillac. Plus d’information sur la robotique au vignoble

Winetwork: le réservoir de connaissances est ouvert


Accédez au site web recensant les connaissances européennes actuelles sur les maladies du bois et la Flavescence Dorée

 



Découverte de cépages inconnus


Le projet Valovitis, financé par l’Union européenne (POCTEFA 2014-2020) vise à mieux connaître et recenser les ressources génétiques viticoles dans les territoires bordant les Pyrénées. Entre juin et octobre 2016 l’IFV a fait appel au public pour signaler des vieilles souches isolées (treilles, repousses), avec l’espoir d’identifier parmi ces vignes  des variétés rares, voire même de retrouver quelques cépages non répertoriés. Grâce à l’interface en ligne, plus de 90 dossiers ont été déposés avec de nombreuses photos. Après avoir identifié tout ce qu’il était possible sur les images, avec la participation des ampélographes  Jean-Michel Boursiquot (Montpellier SupAgro) et Thierry Lacombe (INRA de Montpellier), des échantillons ont été sollicités pour réaliser des tests ADN sur les souches non reconnues. Tous les résultats ne sont pas encore connus (et le site est toujours ouvert !), mais d’ores et déjà le programme a porté ses fruits. Diverses variétés très rares ont été recensées et vont enrichir les collections, tel le Marocain de Sainte-Enimie, le Pleau B et deux génotypes inconnus. En savoir plus

Aidez-nous à poursuivre ces découvertes en signalant un pied de vigne remarquable sur le site  www.valovitis.eu

Des colles alternatives aux colles protéiques animales


 Dans le cadre du programme d’actions en agriculture biologique mis en place par la Région Occitanie, l’IFV Sud-Ouest lance une étude visant à comparer les colles protéiques d’origine végétale et fongique aux colles protéiques animales. Il s’agit d’acquérir des données techniques et scientifiques susceptibles de faire intégrer ces colles dans la réglementation des vins biologiques. Deux colles d’origine végétale – protéine de pois et de pomme de terre – deux d’origine fongique – chitine-glucane et extrait de levure – sont comparées à 3 colles d’origine animale – gélatine fortement hydrolysé, faiblement hydrolysée et ovalbumine. L’impact de chacune des colles est évalué sur un vin de Duras faiblement structuré et un vin de Cot riche en composés phénoliques. Pour obtenir une vision fine de l’impact de chacune des colles sur les vins, le moment d’ajout de celles-ci est également comparé (après FML lorsque les vins sont encore troubles et avant mise en bouteille). Les résultats de ces essais seront connus au printemps 2017.

Evénement : Colloque national Dephy


Après plus de cinq ans de travaux sur la réduction des produits phytosanitaires en viticulture, le réseau DEPHY et l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) organisent, en partenariat, une journée de partage des enseignements et des résultats nationaux des dispositifs FERME et EXPE. Ouvert à tous, ce colloque permettra de faire un point sur différentes thématiques travaillées actuellement en viticulture. Les séquences alterneront présentations de résultats et témoignages d'acteurs du réseau DEPHY (viticulteurs, Ingénieurs réseaux, expérimentateurs) et de la filière. Consultez le programme du colloque.

Entretiens Vigne et Vin Languedoc Roussillon 2017


La protection du vignoble et la maitrise de la qualité des vins seront au programme des prochains entretiens Vigne Vin, le 19 janvier 2017 au Théâtre de Narbonne (11).

Venez assister aux interventions portant sur les dernières actualités phytosanitaires, le changement climatique, la sélection de la vigne et la gestion du risque résidus dans les vins.

Les places sont limitées, inscription obligatoire avant le 16 janvier 2017.

S'inscrire